Voie dorée

Définition

On appelle "Voie dorée" ou Gold Open Access la publication de travaux scientifiques directement en accès libre, quel que soit par ailleurs leur mode de financement.

Le plus souvent, il s'agit d'articles de revues scientifiques, qui peuvent être :
  • soit publiés dans des revues intégralement en libre accès
    • sans aucun frais à payer pour l'auteur (fair gold), les frais de fonctionnement de la revue sont alors pris en charge en amont, par des subventions
    • ou moyennant le paiement d'Article Processing Charges (APC), selon un modèle appelé auteur-payeur, qui peut engendrer de nombreuses dérives
  • soit publiés dans des revues classiques (accessibles sur abonnement) mais qui autorisent l'accès libre à un article en particulier moyennant un surcoût pour l'auteur. Cette solution est à éviter à tout prix, car elle occasionne une dépense double : 1) pour s'abonner à la revue qui reste majoritairement disponible contre paiement 2) pour "libérer" l'article souhaité.
Des ouvrages peuvent également être publiés nativement en accès. Il arrive que dans ce cas, seule une version HTML soit disponible à la consultation, et qu'il faille payer pour pouvoir en télécharger une version PDF enrichie. On appelle ce dernier modèle le Freemium.

D'une manière générale, toute publication de travaux scientifiques sur internet sans aucune autre barrière que celle de l'accès au web peut être considérée comme participant de la voie dorée de l'open access.
On peut ainsi inclure les carnets de recherche et autres sites personnels de chercheurs, même si la question de savoir si l'on a affaire à des travaux scientifiques ou davantage à des expressions de la recherche en train de se faire reste floue.

L'Université Paris Nanterre et la voie dorée : quelques exemples

Mis à jour le 03 avril 2017